Le temps
Tutos et tips

Sortir du syndrome de Chronos

Qui n’a pas le sentiment de courir tout au long de la journée ? Comment équilibrer le temps vie personnelle et professionnelle. La fameuse phrase : « les journées sont trop courtes, elles devraient faire 72h » ! Et là, vous vous dites : « mais cet article date non ? L’idée c’est encore de nous mettre en évidence que nous sommes très mauvais dans la réalisation de nos priorités de vie ! » Mais non, juste l’envie de vous partager un petit tuto directement applicable dans tous vos domaines de vie.

 

Le miroir de notre temps

Vous le savez déjà, rien de nouveau « sous le soleil », toutefois refaisons un petit focus sur notre environnement du moment : la réalité est que la gestion du temps ne s’est pas améliorée ni simplifiée. Jusque là vous l’aviez remarqué !
 
Entre l’hyper connexion, l’hyper information, l’hyper tout…c’est simple nous sommes déjà épuisés, débordés avant d’avoir commencé. Le dictat du téléphone mobile, des SMS, des mails devenus des SMS d’ailleurs… « T’as pas encore fait ton TikTok ce matin et sinon t’as combien de « j’aime » sur Facebook ? »… « Il faut que je pense à ma santé et me faire des jus « green » tous les matins, en préparant les enfants bien évidemment…sans oublier la réunion webconf qui va commencer à 7h ». Evidemment, en télétravail nous sommes disponibles très tôt, plus de transport pour se rendre au bureau.
Parlons des nouvelles formes de travail, oui c’est le joli nom du « télétravail » : comment se délimitent la vie professionnelle et la vie personnelle ? C’est simple, les derniers constats démontrent la forte intrusion de ce dernier dans nos vies personnelles.
 
On parle aussi des injonctions du « bonheur » et du « bien être » ? Il faut se lever hyper tôt pour faire le « Miracle Morning », prévoir son cours de sport, yoga… Faire les courses bio avant 18h maintenant… Et caler ses séances avec son coach (petite joke…). On parle aussi d’être tendance avec les dernières séries « Netflix »,
histoire d’avoir un semblant de vie sociale comme les copains, les collègues et pouvoir échanger aux pauses café en visio. Du coup en se couche à 1h tous les soirs, bah oui, la soirée démarre en général à 22h.
 
Tout le monde est bien en forme, arrivé jusque là ? Je caricature un peu volontairement, mais au final suis-je loin de la réalité ? Toute ressemblance avec des personnages connus…
Vous l’aurez compris : une multitude de facteurs qui conduisent à de l’épuisement nerveux, de la fatigue physique, de la frustration et une baisse de l’estime de soi. Le sentiment de ne pas arriver à tout gérer, à être efficace, à suivre les dictats de la société. On se compare, on s’évalue dans une représentation d’une « to do list » semblant inaccessible.
 
Les questions fondamentales : où vous situez-vous dans cette « to do » ? Correspond-elle à vos besoins personnels, vos réelles attentes et envies ? Dans le monde professionnel, savez-vous positionner vos limites clairement ? Dire « non » ou temporiser des délais, objectifs  tout simplement ? Demander de l’aide, un soutien ? Posez-vous les questions : « Pourquoi je le fais ? Pour qui ? Est-ce mon envie personnelle » ? Le monde des réseaux sociaux renforce notre « moi social » et nous pousse à répondre aux schémas, aux modèles. S’agirait-il de chaînes invisibles ?

Le syndrome de Chronos

Chronos

Dans la mythologie grecque, Chronos est un dieu primordial personnifiant l’espace-temps et la Destinée.

Les difficultés de gestion du temps

Je vous propose d’imager le temps avec une question d’argent.  Au delà de l’argent, c’est faire le parallèle avec une notion qui parlera à notre inconscient collectif.

Imaginez une banque qui crédite chaque matin votre compte de 86 400 €. Mais chaque soir, le banquier retire du compte ce que vous n’avez pas dépensé. Qu’est-ce que vous feriez chaque jour ? Bien sûr, vous retiriez jusqu’au moindre centime ! Chacun de nous possède un compte ouvert dans une telle banque. Le nom de cette banque est « LE TEMPS ». Chaque matin, elle crédite 86 400 secondes. Chaque nuit, le compteur est remis à zéro. Vous perdez, ainsi, définitivement tout ce que vous n’avez pas utilisé à bon escient. Chaque jour, vivre le temps « crédité », investir ce temps en tirant le meilleur parti en termes de santé, de bonheur et d’accomplissement. L’horloge tourne sans retour possible. Faites de votre mieux pour savourer ce temps qui est le « Votre » pas celui de l’image dans la société, la réponse à des injonctions, des schémas, modèles.

Hier, c'est de l'histoire. Demain, c'est du mystère. Aujourd'hui est un cadeau. C'est pourquoi, on appelle ce précieux cadeau "LE PRESENT"

Nous ne pouvons pas gérer plus de deux tâches intellectuelles en même temps car cela conduit à l’inattention, au désordre et à l’indécision.

Trois facteurs principaux sont la cause de notre difficulté à gérer notre temps :

la nature humaine : tant que l’on analyse pas nos propres comportements et que l’on ne décide pas de changer ceux qui sont inefficaces, on ne peut évoluer.

les habitudes : posez vous la question de l’origine et du sens de vos habitudes ? A quoi sont-elles reliées ? S’agit-il de vos concepts ou de schémas hérités ? Pourquoi les répéter ?

les a priori : « Je travaille mieux sous pression ! » Ah bon ? Cela revient à faire de son mieux dans le temps restant, subir ou agir ? « Gérer son temps cela manque de spontanéité ! » A voir selon le vrai degré d’agilité de chacun. Vitrine ou philosophie de vie ?

 

Reprendre la main

Ne plus subir le temps et reprendre la main. En sachant définir ce que nous voulons faire nous prenons en main notre temps : se créer une vision nette pour orienter ses actions. Diminution du stress, hausse de la satisfaction et du plaisir. Un beau programme non ?

Pour être efficace et développer une « biochimie » de satisfaction, la formule n’est pas si compliquée. Booster la dopamine et la sérotonine en se réalisant tout simplement, le cerveau est optimum avec des informations simples, ciblées, précises.

Je vous propose un plan de journée applicable au domaine personnel et professionnel :

– soyez réaliste,

structurer vos stocks de tâches : coup de fil à donner, mail à envoyer, réunions à organiser,

définissez les priorités selon votre appréciation (petit point subtil surtout au bureau),

fixez vous des échéances réalistes,

planifier le soir pour le lendemain ou le vendredi pour la semaine suivante : alléger pour mieux accueillir les moments de repos, de convivialité, de partage,

– laisser le temps à l’imprévu : ne planifier que 40% à 60% de votre temps.

Une règle d’or à s’appliquer : « s’autoriser à ne rien faire ». En réalité votre cerveau range et optimise les pensées, les émotions et travaille en trame de fond sur vos sujets. Vous, consciemment vous soufflez. Une belle équipe !

La méthode L.I.M.I.T.E.R (appvizer)

Pour le bureau et la gestion de projet, je vous propose la méthode LIMITER.

Lister toutes les tâches

Inclure les imprévus

Mettre un ordre de priorité

Indiquer une durée réaliste

Totaliser les heures

Eliminer les tâches hors périmètre

Réaliser les tâches dans l’ordre

Je vous conseille un petit outil ludique à installer sur vos mobiles « Do it tomorrow », plutôt pratique et bien utile pour les éventuels procrastinateurs.

N’hésitez pas à partager vos expériences en commentaire.

Suivez-moi et partagez !

2 commentaires

  • Cuquemelle

    Tellement vrai! Et encore plus en ce moment…Merci de nous rappeler l’essentiel et de ne pas nous perdre dans cette emprise qui nous éloigne petit à petit des fondamentaux. Je vais expérimenter. Merci pour ces précieux conseils 😉

Vous aimez ce blog ? Faites le savoir !

OzHe Coaching